25 octobre 2013 - décision des assemblées


Aboutissement d'un travail très complet, accompagné d'une méthode participative exemplaire (comité de suivi, réunions publiques, registres dans les mairies), le projet de Voie d'Avenir destiné à désenclaver le nord du Lot vers l’autoroute A 20 était soumis aux élus ce vendredi 25 octobre 2013. 
 
Ces derniers avaient le choix entre deux tracés. Le T2.1, qui a l'avantage d'être un peu plus court (de 6 km), recèle de lourds inconvénients qui ont incité les élus à se prononcer sur le T3 (25 pour, 5 contre, 1 abstention)
 
Ce dernier tracé qui passe par Martel est nettement moins onéreux (55 millions d'euros contre 115 millions d'euros), beaucoup moins impactant sur l'environnement et parfaitement adapté au trafic des poids lourds vers l'A20. Si le T2.1 avait été choisi, il aurait sans  doute été condamné par  des considérations liées aux enjeux environnementaux .Avec le choix du T3, l'assemblée départementale a donc décidé de faire preuve de pragmatisme.
 
Enfin, aux termes d’un débat constructif, ils se sont accordés sur la nécessité de rénovation des voies existantes (RD 720 / RD 8)  afin d’offrir aussi une liaison satisfaisante aux véhicules légers vers Brive via Turenne. La volonté du Département du Lot est d’accentuer la collaboration déjà étroite avec le Département de la Corrèze en vue de la réalisation rapide de travaux importants sur cet axe. 
 
Parallèlement, le Département du Lot poursuit ses investissements pour améliorer la liaison entre Biars et Condat : travaux en cours sur le giratoire de Carlat à Biars, chantier à Saint-Michel-de-Bannières début 2014, déviation de Vayrac en suivant (le dossier de DUP sera déposé en janvier), giratoire du Theil à Bretenoux.  

< Retour à la liste

les Cartes je m'exprime

concertation@voiedavenir.fr

Conseil général du lot :
Avenue de l'Europe
Regourd BP 291
46 005 CAHORS Cedex 9
Conseil général de Corrèze :
Hôtel MARBOT
9 rue René et Emile FAGE
19 000 TULLE